20 Nov 2009

Leçon de codes

Plus j’apprends, plus je perfectionne et plus les choses que j’aime deviennent évidentes.

Et bien ce que j’aime, dans la publicité, c’est quand elle joue avec les codes.

Mais si, vous savez cette pub de merde : Vanish, mal doublée, qui pourrait très bien être une pub pour un autre truc lavant s’ils changeaient juste le logo ? Et bien il est là, le problème : ces pubs stéréotypées, pas créatives pour un sou, je les vomis. Ce que Beigbeder appelle « la bouse de dernière minute », c’est ça.

Et bien quand la publicité  décide de jouer avec cette image, quand elle use d’auto-dérision, et bien non seulement c’est drôle, mais en plus ça met peut-être la puce à l’oreille des annonceurs restés bloqués dans les années 30.


Dans le même genre :

  1. Orangina joue avec les codes, et je trouve ça nul
  2. e-nécrologie
  3. « Ben ouais, la pub, c’est tout sauf de la comm’ »
  4. Les Lions de Cannes
  5. Transpiration, HD, porno : enquête sur ce nouveau phénomène de l’internet

1 Comments

Orangina joue avec les codes, et je trouve ça nul14 avril 2010 19:55

[...] un faible pour la pub, quand elle joue avec ses codes. Souvent, ça donne des spots plutôt drôles et [...]

Leave A Comment

Posting your comment...

Subscribe to these comment via email

http://www.paperboyz.fr/wp-content/themes/selecta/selecta