Aujourd’hui 4chan est en Trending Topics sur Twitter. Ce qui n’est, généralement, pas bon signe.


Que se passe-t-il ? C’est simple. 4chan (en particulier /b/) accuse les bloggers de Tumblr de leur « voler » leurs memes.

C’est ni plus ni moins qu’une crise du lien frais, une crise du « trouveur » : Tumblr reprend des memes créés sur 4chan sans les citer. Pas sympa, mais le principe du meme – et de la culture « remix » – c’est qu’ils n’appartiennent à personne justement.

Donc on trouve sur 4chan une série de 3 images décrivant les 3 étapes de « l’Opération Overlord », qui est sensé être le protocole à suivre par les anonymous afin de gagner la guerre contre Tumblr.

Voici les 3 images :

La première phase consiste à se créer un compte, suivre et se faire suivre par des gens, et dumper du gore, du porn et du CP. La seconde phase appelle au piratage pur et simple de certains « gros » Tumblr. Enfin, la dernière étape, sensé avoir lieu demain, consiste en un DDOS sur Tumblr.

Je ne doute en aucun cas de la capacité des Anonymous à réaliser ces exploits, s’étant illustrés dernièrement dans des DDOS en série sur les sites des ayants-droits américain. Mais Tumblr srsly ? Not gonna work.

Relativisons un peu maintenant. D’abord, le prétexte de la « guerre » n’est pas valable. Ou alors beaucoup plus profond que ça.

Cela n’importe peu aux /b/tards si l’on diffuse leur culture, même si ça les embête un poil de devenir mainstream. Les forces de 4chan sont : une communauté très exclusives et élitistes, un langage propre presque vernaculaire, et surtout une philosophie : lurk more. C’est à dire : passe des mois, des années à « lurker », à parcourir les threads, à utiliser le noko, le sage, les fonctionnalités techniques de la board, à comprendre les private jokes, à connaitre les memes, l’histoire de /b/, qui sont ou ont été les personnages clefs de /b/ etc.

Bref, pour devenir un Anon, il faut des années. Et ça fait partie du rite initiatique de la communauté : pour être digne de prendre la parole et d’être écouté, il faut connaître le protocole sinon tu es un newfag.

La majorité des personnes qui blog sur Tumblr sont de jeunes internautes, des hipsters, qui comprennent tout à fait l’humour d’un meme, mais qui sont des « nouveaux-nés » sur internet, c’est en tout cas l’impression qu’en a 4chan. Des internautes lambda, qui blog sur une plateforme extrêmement simple d’utilisation, n’ayant aucune connaissance technique et surtout, pour la majorité, n’ayant aucune espèce d’idée de ce qu’est 4chan.

Rajouter à cela que récemment, la communauté Tumblr s’est amusé à flooder Omegle (C’est chatroulette, mais avant) avec son « What is Air » alors que Omegle, merde, c’est le bac à sable de 4chan pour pécho.

Ignorer 4chan, volontairement ou non, est la pire des insultes pour ces hackers de l’attention que sont les Anonymous. Voilà pourquoi /b/ serait vexé.

C’est en tout cas ce que je pensais.

En fait, /b/ n’en a juste rien à foutre. De DDOS il n’y aura pas, il doit à peine y avoir 30 mecs qui vont lancer le soft LOIC : ce qui n’a rien à voir avec un vrai DDOS étant donné que Tumblr n’est pas un petit blog perso hébergé chez OVH, mais une vraie boîte, avec des gros serveurs.. Le vrai problème dans cette histoire, et j’en avais déjà parlé, c’est qu’il faut arrêter de croire que 4chan est le même imageboard qu’en 2005.

Le principe de l’anonymat, c’est qu’il disparaît à partir du moment où l’on commence à en parler. Si l’on demande à un vieux de la vieille de 4chan ce qu’il pense de tout ça, il nous dira invariablement que /b/ meurt lentement du cancer qui le ronge, que ce cancer, c’est les puceaux du web, les newfags qui ne respectent pas les règles internes, qui n’ont aucune connaissance informatique, totalement incapable de hacker quoique ce soit. Tiens on retrouve la description de nos hipster sur Tumblr.

Si l’on devait résumer la situation on aurait ça :

Une douzaine de newfags essayent de hacker Tumblr, ils se font tailler par les Old Anonymous. De l’autre côté, toute la communauté Tumblr commence à flipper en pensant que « cette chose abstraite qu’est 4chan » s’apprête à les attaquer. Tumblr et Twitter sont assez liés pour que 4chan finisse en Trending Topic, défonçant la 1ère et 2ème rule d’internet.

Ce qui est drôle finalement dans cette histoire, c’est que 10 adolescents, en faisant 3 pauvres images sur photoshop et en utilisant la réputation de 4chan, ont réussi à faire ce que les Anonymous font de mieux : Troller.

Edit : L’attaque est sensé avoir lieu dans 5mn. Tumblr continue de flooder /b/ et les newfags ne sont décidément pas assez nombreux pour faire tomber Tumblr. Wait&See.

Edit 2 : Ironie du sort, à 23h10, soit 10 minutes après que 4chan aie tenté le DDOS sur Tumblr, les blogger ont tellement floodé /b/ que les mods, préventivement, se sont mis à  « 404’d » la moitié de la board en supprimant systématiquement les posts.

Autant vous dire que les vannes vont bon train sur Tumblr.

Alors oui, c’est une tempête dans un verre d’eau : « Une sorte de match Geugnon – Plabennec dont seuls les habitants de ces charmantes villes peuvent en avoir quelque chose à foutre. » Comme on me l’a fait remarquer sur Facebook.

N’empêche que cet évènement fera date dans ces communautés, car pour une institution aussi vieille que 4chan, une défaite ne fait que confirmer ce que les Anons prédisent à qui veut l’entendre : Its not Lupus, its cancer. U mad /b/ ?

En attendant :

Also dernier edit : DDOS de Tumblr sur la home de 4chan (ils auraient dû viser /b/) qui est down.

Dernier dernier edit (promis) : Les deux sites finissent down, à égalité.

Des petits malins de Tumblr se sont amusé à modifier les posters « Opération Overlord » et à remplacer l’ip de Tumblr par celle de 4chan. Si bien qu’au lieu de DDOS le site de blogging, les Anons ont ciblé leur propre board. Ironic ?


15 thoughts on “4chan vs Tumblr, la guerre n’aura pas lieu (ben si, en fait :D )

  1. Les mecs de 4chan c’est surtout une belle bande de branleurs/beaufs qu’il faut arrêter d’étudier à chaque fois qu’ils publient une image.

    Bref, 4chan on s’en bat les couilles.

  2. Mmmh pas d’accord. La communauté de 4chan est très intéressante à observer en terme de mobilisation des « foules » (grâce à l’anonymat).

    De plus, on peut voir cet imageboard comme un ferment du contre-pouvoir, notamment sur la position que ses membres ont pris face aux lois anti-piratages américaines, qu’ils ont appelés « Operation Payback ».

    4chan n’est que le reflet d’une société : avec ses têtes pensantes, ses leaders mais aussi ses fauteurs de trouble. Mais il est en effet difficile de voir à travers cette vitre opaque qu’est l’anonymat.

  3. Il est un peu ridicule de dire que n’importe quel nouvel arrivant sur 4chan n’est pas Anon, puisqu’ils le sont tous.
    Il faut juste un peu de jugeotte.

  4. Oui, j’utilise ici Anon dans le sens du « Green Man » le vénérable doyen qui a lurké des années durant avant de poster, respectant bien trop ses ainés.

    D’ailleurs il doit y avoir 5% de véritable « oldfags » sur /b/.

  5. True. But rules are already broken since newfags spread the word on Twitter.
    Trending Topics all the fucking day, frenchfag.

  6. Heu… j’étais revenu pour suivre les EDIT mais tu tien mal la baraque… Il est où l’inventaire des heures où Tumblr & 4chan sont down… pfff quel travail approximatif !
    Bon sujet & blague à part… complet, documenté, recherché… bien quoi 😀 #congrats #proud #toussa

  7. Bon post, pas mal résumé !! Pi tiens je relance de ça parce que je suis nostalgique : [img]http://images.4chan.org/b/src/1289781331780.png[/img]

  8. Une image sur /b/ ne fait pas long feu, et en plus je suis banni pour 15 jours pour cause de Raid/Call to Invasion, ce qui est faux : on squattait juste une autre board pendant qu’ils réparaient /b/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *