Ok j’annonce la couleur, ici je vais parler au twitto, le vrai, celui qui, par ses pérégrinations digitales quotidiennes, écrit peu à peu l’Histoire du web français.

Attention jeune n00b. Ici pas de Patrice Cassard, d’Eric Dupin ou de Maxime Valette. Non. Réservez ça pour vos cours d’écoles de commerce, je ne parle pas de la même Histoire. Là on va plutôt s’intéresser à ceux qui ne gagnent pas d’argent, ceux qui ne foutent rien au boulot  parce qu’ils ont mieux à faire : changer le cours des choses sur Twitter (et autres, mais ça part de là en général). Les rois de la procrastination, tous fiers de leurs faits d’arme, quand bien même leur mère et leur cousin n’y biteraient que dalle. Et oui 0.3% des français sont sur Twitter (et 10% des utilisateurs font 90% du contenu, Cedric Deniaud adore dire ça), donc je vous laisse imaginer comment la majorité des français s’en bat les couilles de nos conneries.

Bref, je parle ici justement de vous, je parle ici de ce qu’on appelle communément le LOL en France. Loin de moi l’idée de définir ce dont il s’agit, encore moins d’essayer de le classer, de faire des typologies : ce serait un peu trop chiant. #Typologie ? #Typologie ! Eh bien oui, on ne consomme/créé pas le LOL de la même façon : certains essayent de toucher un peu à tout, d’autre sont spécialisés dans le LOL politique, d’autres dans le pourrissage des blogueuses beauté, etc. Chacun son truc.

Ce qui m’intéresse ici n’est pas d’établir les fondements d’une étymologie du LOL, je suis trop paresseux, et puis c’est relou à lire. Je préfère taper dans le concret et vous proposer de faire ce que toute civilisation se doit de faire à partir d’un certain nombre d’années d’existence : écrire son Histoire. Pourquoi n’aurait-on pas notre livre d’Histoire du LOL ? Pourquoi ne pas avoir notre Christophe Hondelatte à nous, qui raconterai chaque semaine les tenants et aboutissants d’évènements fameux que nous avons tous déjà oublié ?

En effet, le problème est là, nous oublions. Le web et nos souvenirs des évènements qui s’y déroulent sont à l’image d’un 4chan : des pages qui se 404d après un certain temps, et surtout un certain nombre de données qui écrasent les précédentes.

Merde alors, nous aussi on a coupé la tête à notre Robespierre, nous aussi on a connu des heures sombres, des WWII, des Murs de Berlin et des inondations à Oakland (spéciale dédicace à Sim City 2000 yo). Pourquoi ne pas s’en souvenir ? Je respecterai à vie le mec qui est capable de me relater fidèlement l’affaire Cardonna. Et oui c’est trop loin, on ne sait plus trop de quoi il s’agissait, qui était les acteurs de ce drama (il nous reste quand même #lalettre). Par contre, quand le LOL frappe, il faut réagir vite, il faut chroniquer, il faut consigner, ne serait-ce que pour la jurisprudence. Sur /b/ on voit parfois passer des threads où des oldfags se mesurent la quéquette en sortant le plus vieux même qu’ils ont sur leur disque dur. Puis les newfags débarquent, se font tailler, puis ils finissent par se faire expliquer. Et dans le pire des cas il y a knowyourmeme. Soyons nous aussi les enseignants des générations futures : expliquons à Legendia que jamais il ne doit demander de l’aide en partiel de Flash.

Oui, je parle à cinq gus au fond d’une cave, à une cinquantaine de mecs sur Twitter qui se font chier au boulot. Oui, je donne de l’importance à ce qui n’en a pas : des micro-personnalités qui font le micro-évènement dans un microcosme, mais tu sais quoi je m’en bats les steaks (meilleure expression since 1990) parce que ça montre aux experts média sociaux bullshit et compagnie qu’ils n’y connaissent rien, qu’au-delà de leurs théories avec des schémas triangles trop beau depuis que Jean-Gérard de l’informatique a installé Office 2007 sur tous les postes, ils n’ont aucune idées de ce qui se passe réellement sur les réseaux sociaux.

Comme l’a dit Jeremy Sahel un jour :

Alors azy balancez les évènements du LOL qui vous ont le plus marqué et dont vous vous rappelez le mieux. J’aimerai bien, par exemple, qu’on arrive à retranscrire jour par jour l’affaire Pascal Cardonna, ça me ferai plaisir t’as vu. (Vous vous rendez compte que si je n’ai pas de commentaires j’ai l’air d’un gros con là).

12 thoughts on “Si toi aussi t’aimerais des historiens du LOL #sitoiaussi

  1. Ok je rajoute ça à ma frise, quand elle sera assez avancée je partagerai les accès. Merci,tu es un précieux archéolol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>